Avril 2017
Les experts du réseau DEKRA Automotive mettent en garde sur la dangerosité et sur les conséquences dues à l’usure des amortisseurs d’un véhicule. Dans de nombreuses situations, et notamment lors de freinages d’urgence, de manoeuvres d’évitement ou encore de virages serrés, l’état des suspensions est déterminant pour la bonne tenue de route du véhicule. Explications sur l’importance de cet élément trop souvent oublié.

« La fonction première des amortisseurs est d’absorber les chocs liés aux irrégularités de la chaussée, d’assurer l’adhérence des pneus sur cette dernière et ainsi de stabiliser le véhicule efficacement » explique Geoffrey Michalak, Directeur Général Adjoint – Technique, Qualité et Méthodes.

Si les amortisseurs sont usés, la tenue de route est modifiée entraînant une perte de stabilité lors des virages mais également des irrégularités de trajectoire. Les conséquences associées sont également source de danger comme par exemple, la distance de freinage qui s’allonge ou encore. Enfin, le système d’aide au freinage (ABS) et le système électronique de stabilité (ESP) ne fonctionnent plus de manière optimale. Des écarts importants d’efficacité des suspensions entre les deux côtés d’un essieu sont régulièrement relevés lors du contrôle technique. Un tel constat a été fait lors de plus de 160 000 contrôles réalisés dans le réseau DEKRA Automotive en 2016.

« La détérioration des amortisseurs apparaît au fil du temps et le conducteur ne se rend pas compte de cette lente dégradation» explique Geoffrey Michalak. « Les automobilistes s’habituent ainsi progressivement au comportement modifié de leur véhicule et ne se rendent pas compte d’éventuels problèmes de suspension» ajoute-il.

Les véhicules totalisant un nombre important de kilomètres sont particulièrement à surveiller mais les plus récents doivent aussi bénéficier d’une attention particulière. En effet, les amortisseurs sont particulièrement malmenés lorsque les véhicules circulent sur des routes mal entretenues. DEKRA Automotive recommande un contrôle des amortisseurs dans un centre de contrôle tous les 20 000 kilomètres une fois la barre des 80 000 kilomètres effectifs franchie. Ce contrôle permettra d’identifier les déformations ou fuites de l’amortisseur et de vérifier que les amortisseurs gauche et droit d’un même essieu fonctionnent de manière identique. A noter que les amortisseurs défectueux se changent par paire équipant un même essieu . Le contrôle technique peut également permettre de vous alerter préventivement sur des anomalies qui entraineraient à court terme une dégradation des amortisseurs. C’est par exemple le cas des protection d’amortisseurs défectueuses, défaut aujourd’hui relevé sur plus de 4% des véhicules.

Signes révélateurs d’amortisseurs endommagés :
  • Le véhicule semble « s’enfoncer dans le sol »
  • Des « flottements » sont ressentis dans le volant
  • Une usure anormale des pneumatiques
  • De l’huile suinte des amortisseurs
  • Le châssis semble rebondir sur les aspérités de la chaussée
Retour

Vous souhaitez obtenir plus
d'informations sur nos activités ?

suivez-nous sur les réseaux sociaux