Accueil > Actualités > Espace presse > Communiqués de Presse > Sécurité routière > Etude sur la perception des français vis-à-vis de l’automobile connectée et autonome

Etude Sur La Perception Des Français Vis-à-vis De L’automobile Connectée Et Autonome

Février 2017
Véhicule connecté ou autonome : un outil pour améliorer la sécurité routière ?

  • 63 % des français estiment que les voitures connectées permettent d’améliorer la sécurité routière
  • 41 % des français sont prêts à monter dans une voiture autonome
  • Contre 26 % n’étant pas du tout prêts
Référence en matière de sécurité routière, DEKRA Automotive a diligenté une étude en novembre dernier, auprès d’Opinion Way sur la perception des français vis-à-vis de l’automobile connectée et autonome. Cette étude vient en complément de son Rapport Européen 2016 sur la sécurité routière qui insiste, cette année, sur les transports de personnes et plus particulièrement les voitures de tourisme… Zoom sur les résultats de cette étude.

DEKRA Automotive, un acteur majeur de la sécurité routière

Référence mondiale en matière de sécurité automobile, le groupe DEKRA investit chaque année dans la recherche en accidentologie et édite tous les ans un rapport annuel dédié aux problématiques de sécurité routière. « Ce rapport apporte des éclairages sur les causes des accidents, mais également sur les différentes pratiques et solutions mises en oeuvre à l’échelle de l’Europe pour réduire le nombre de morts sur les routes » précise Nicolas Bouvier, Président de DEKRA Automotive. L’édition de ce rapport permet notamment à DEKRA Automotive de proposer aux décideurs politiques et économiques français des pistes de réflexion visant à réduire les accidents sur les routes d’Europe.
Cette année, le rapport s’intéresse au transport de personnes avec pour sujet principal : la voiture de tourisme, moyen de mobilité individuelle le plus important. Celle-ci constitue un équipement indispensable de la vie quotidienne.
Ce rapport dresse un constat mitigé. Malgré les efforts consentis par l’Union Européenne en termes de prévention depuis plusieurs années, l’Europe vient de connaître sa première hausse d’accidents routiers mortels depuis 2001. A titre d’exemple, 3 461 personnes sont décédées sur les routes en 2015 en France soit une hausse de 2.3 % par rapport à 2014.
À travers ce rapport, DEKRA Automotive souhaite alerter sur les dangers liés aux accidents routiers causés par des erreurs humaines (90 %) et sur les opportunités que représentent les systèmes d’assistance à la conduite.
Ainsi, DEKRA Automotive a souhaité approfondir ce sujet en s’interrogeant sur cette question d’actualité majeure concernant la voiture de tourisme : les voitures connectées et autonomes. Cette étude est ainsi destinée à analyser la perception des Français, et de cerner leurs attentes sur ce type de véhicule. Celle-ci a été réalisée auprès d’un échantillon de plus 1000 personnes en novembre 2016.

Les voitures connectées, des modèles qui attirent les français

Les nouveaux modèles de voitures intègrent des fonctionnalités connectées qui suscitent l’intérêt des français, tant sur le plan de la sécurité que sur celui du divertissement.
En effet, 64 % des français préféreraient acheter une voiture dotée de ces accessoires, notamment les plus jeunes (18-24 ans) qui sont 74 % à se dire prêts à investir dans ce type de véhicules.
Les français y voient d’ailleurs leurs nombreux avantages, principalement au niveau du divertissement, 80 % des sondés déclarent que les voitures connectées offrent plus de divertissement pour les passagers (92 % chez les 18-24 ans). Pourtant, la présence d’accessoires de divertissement n’est pas prioritaire lorsque les interrogés évoquent ce qu’ils souhaiteraient voir dans une voiture. Seulement 28 % des personnes souhaiteraient disposer du Wifi, 20 % d’un système audio perfectionné et 12 % d’un assistant à commande vocale. Des chiffres qui augmentent auprès des 18-24 ans (40 % pour le Wifi) et des personnes ayant des enfants de moins de 18 ans (31 % pour le wifi).

connaissance des véhicules connectés et autonomes
Source : Les Français et les voitures connectées et autonomes, étude Opinion Way DEKRA Automotive Novembre 2016

Les français, encore réticents au concept de voiture autonome

De nombreux constructeurs automobiles expérimentent actuellement les voitures autonomes, c’est-à-dire voitures sans conducteur. Futur de la voiture individuelle, DEKRA Automotive a souhaité, dans le cadre de son Rapport Européen 2016, interroger les français sur cette technologie innovante.
Une technologie bien identifiée par les français puisque 80 % en ont déjà entendu parler et près de la moitié (43 %) savent très bien ce dont il s’agit, dont 56 % d’hommes contre 41 % de femmes. En effet, les femmes sont moins informées du concept, 26 % n’en n’ont jamais entendu parler.
Mais la confiance accordée à ces véhicules est encore faible. Plus de la moitié des français sondés (58 %) déclare ne pas encore être prêt à tenter l'expérience à bord de l'un de ces véhicules, dont un quart (26 %) estiment ne pas du tout être prêt.
Le manque de confiance concerne plus particulièrement les femmes (65 % estiment ne pas être prêtes à monter dans une voiture autonome) et les personnes âgées de 50 ans et plus (60 % pour les 50-64 ans et 64 % pour les 65 ans et +).
Selon les français, ces voitures pourraient susciter des contraintes plus importantes en termes d’entretien. 68 % estiment qu’elles devront être plus souvent entretenues et contrôlées qu’un véhicule standard. Seuls 3 % des français jugent que les véhicules autonomes nécessiteront moins d’entretien.


Source : Les Français et les voitures connectées et autonomes, étude Opinion Way DEKRA Automotive Novembre 2016


Source : Les Français et les voitures connectées et autonomes, étude Opinion Way DEKRA Automotive Novembre 2016


Les résultats de l’étude laissent ainsi penser que les français voient dans les voitures connectées, au-delà de l’amélioration de l’expérience de voyage, des moyens d’améliorer la sécurité routière.
La présence d’accessoires connectés s’est aujourd’hui banalisée et de nombreux français sont ainsi prêts à investir dans ce type de véhicule, notamment les plus jeunes.
La voiture autonome n’a en revanche pas encore conquis les français qui y voient pour l’instant, en majorité, une technologie peu fiable et qui nécessitera davantage d’entretien. Près de la moitié (41 %) se disent tout de même prêts à les utiliser, notamment les plus jeunes (47 % pour les 25-34 ans et 50 % chez les 18-24 ans). « Depuis sa création, le groupe DEKRA n'a de cesse de s'impliquer en faveur de la sécurité au travail, à la maison et sur les routes. Si la voiture autonome s'avère être l'une des solutions pour que nos routes soient plus sûres alors nous soutiendrons les actions visant à faciliter son arrivée sur le marché, avec la contribution importante d’un contrôle technique toujours renforcé » ajoute Karine Bonnet, Directrice Générale Adjointe, Réseau, Marketing et Ventes de DEKRA Automotive.

* Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1064 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 9 et 11 novembre 2016.

Retour
Vous souhaitez obtenir plus
d'informations sur nos activités ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux