Accueil > Actualités > Rapport sécurité routière > Rapport sur la sécurité routière 2016 : transport de personnes

Rapport sur la sécurité routière 2016 : transport de personnes

Rapport DEKRA 2016

Février 2017
DEKRA Automotive présente son rapport annuel sur la sécurité routière dédié au transport de personnes.

  • Une mortalité ayant baissé de plus de 70 % entre 1995 et 2015 en Europe : Un objectif de sécurité routière pourtant menacé
  • L’inattention comme cause principale du nombre d’incidents routiers
  • Les avantages en termes de sécurité des dispositifs placés à bord des « voitures connectées ».

En tant qu’acteur européen engagé, DEKRA s’emploie à améliorer la sécurité routière depuis plus de 90 ans. Ce rapport intervient au moment où la mortalité sur les routes vient de connaître sa première hausse depuis 2001 et ce, malgré les efforts consentis par l’Union en termes de prévention routière depuis plusieurs années.
Ce rapport 2016 met l’accent sur les voitures de tourisme, impliquées dans près des deux tiers des accidents ayant entraîné des dommages corporels, et les évolutions technologiques en termes de voitures connectées et voitures autonomes.

Le rapport DEKRA souligne la récente hausse de la mortalité sur les routes européennes

L’Union Européenne s’est fixée depuis de nombreuses années un objectif : bâtir d’ici 2020 un avenir placé sous le signe de la sécurité routière. Suite à de grands progrès, l’année 2015 aura été marquée par la première hausse du nombre d’accidents mortels sur les routes depuis 20 ans. A titre d’exemple, 3 461 personnes sont décédées sur les routes l’année dernière en France soit une hausse de 2.3% par rapport à l’an passé. Fait d’autant plus troublant, presque 40% des 26 000 décès dus au trafic routier en Europe ont eu lieu sur les territoires allemands, français et italiens (+2.4% d’accidents mortels en Allemagne et +1.1% en Italie). « Le nombre d’accidents mortels sur les routes est en augmentation dans ces trois pays en particulier, pays dans lesquels les usagers possèdent en général des voitures plus modernes qu’ailleurs en Europe. » précise Nicolas Bouvier, Président de DEKRA Automotive. Comment expliquer alors, les récents échecs apparents de cette logique de sécurité routière à long terme chez les automobilistes, qui constituent en effet le groupe d’usagers le plus touché par les accidents routiers ?

L’inattention, cause essentielle des accidents routiers mortels

Les statistiques montrent en effet que les erreurs humaines sont à l’origine de 90% des accidents de la route en Europe. DEKRA insiste dans son rapport sur les origines de ces comportements à risque générateurs d’accidents, en particulier sur l’inattention au volant. DEKRA souhaite donc sensibiliser à travers cette initiative les instances européennes et nationales, ainsi que les constructeurs automobiles : « Nous pensons que le travail consistant à améliorer la sécurité routière pour les années à venir doit être concentré sur ces logiques d’inattention de la part des usagers de la route. L’éducation demeure une priorité absolue », ajoute Nicolas Bouvier. La sensibilisation aux opportunités que représentent les systèmes d’assistance à la conduite a également été une des priorités du groupe lors de la rédaction de ce rapport 2016. Ces solutions équipent de plus en plus de « voitures connectées », et visent à constituer une assistance technologique pouvant dans une certaine mesure « pardonner les erreurs des automobilistes » et par là même les situations critiques ainsi que leurs conséquences.

Des technologies embarquées de plus en plus performantes

Il n’est donc pas surprenant de constater que l’industrie automobile a dès lors placé de plus en plus de systèmes d’assistance à la conduite dans les véhicules modernes, tels que le contrôle de stabilité, le système d’aide au freinage d’urgence, le contrôle de distance, l’assistance trajectoire ou encore les alertes fatigue. Tous ces systèmes sont capables de détecter des situations de conduite critiques dès les premiers signes de dysfonctionnements pour ensuite alerter le conducteur des dangers imminents, quitte à intervenir directement si nécessaire.
A ces technologies embarquées s’ajoutent désormais des technologies complémentaires dîtes de Mobilité 4.0 (infrastructure intelligente et réseau intervéhicules) qui permettent une réduction significative du risque de situations critiques et donc d’accidents graves ou mortels. Plusieurs niveaux d’assistance technologique embarquée sont donc fortement recommandés par DEKRA afin de réduire la mortalité sur les routes européennes. Pour infléchir la tendance amorcée en 2015 et parvenir aux objectifs 2020 fixés par l’UE, la sensibilisation aux comportements à risque est ainsi une nécessité puisque les erreurs humaines sont et demeureront le plus grand facteur d’accidents routiers : « la meilleure des technologies et la meilleure des infrastructures ne pourront changer cela » nuance en effet Geoffrey Michalak, Directeur Général Adjoint, Technique et Qualité de DEKRA Automotive.

L’entretien régulier du véhicule, seule garantie d’un fonctionnement optimal et durable

Le rapport souligne enfin l’importance du contrôle périodique de chaque véhicule, seul garant d’un fonctionnement fiable durant toute la durée de vie de ce dernier. Selon les données de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), l’âge de la flotte européenne des voitures de tourisme avoisinait 9,7 ans en 2014 contre « seulement » 8,4 ans en 2006. Ces flottes vieillissantes nécessitent donc une attention toute particulière afin de garantir une sécurité optimale. De plus, et face à la forte progression du nombre de systèmes d’aide à la conduite embarqués ainsi qu’à leur complexité croissante, il est indispensable de réaffirmer le partenariat de sécurité entre les constructeurs automobiles et les organisations chargées du contrôle. Les systèmes mécaniques sont également passés au crible, de même que tous les équipements. «Coeur de métier de DEKRA Automotive, le contrôle technique demeure donc le meilleur moyen d'assurer le bon état des véhicules, gage d'une plus grande sécurité sur les routes », de conclure Karine Bonnet, Directrice Générale Adjointe, Réseau, Marketing et Ventes de DEKRA Automotive.

Un portail en ligne interactif, incluant de nouvelles fonctionnalités

En parallèle de ce rapport européen annuel, les experts du groupe ont lancé un portail en ligne: www.dekra-roadsafety.com pour y consulter non seulement d’avantage de détails concernant le rapport 2016, mais aussi avoir accès à un large éventail de solutions interactives telles que des illustrations, des graphiques, des informations clés et des recommandations pour sensibiliser les usagers aux pratiques de sécurité routière.

Retour