1. Accueil
  2. >
  3. Le contrôle technique
  4. >
  5. Tout savoir sur le contrôle technique
  6. >
  7. Le contrôle technique

Le contrôle technique

Qu’est-ce que le contrôle technique périodique ?


Le contrôle technique périodique est un contrôle visuel et tactile réalisé sans démontage et s’effectuant sur les principaux organes d’un véhicule. Le contrôle technique concerne les véhicules de tourisme et les utilitaires n’excédant pas 3,5 tonnes, mis en circulation depuis plus de 4 ans. Il porte sur 133 points de contrôle. Certaines anomalies constatées peuvent entraîner un refus de contrôle technique : la lettre S (défavorable) est inscrite sur le certificat en cas de défaillances majeures et/ou critiques.

Depuis le 1er janvier 1992, le contrôle technique périodique des véhicules automobiles légers (VL) est obligatoire en France. Cette obligation fait suite à un arrêté du 18 juin 1991 réglementé par le Code de la route. Les périodicités de contrôle sont définies précisément : un non-respect de ces délais constitue une infraction au Code de la route et expose à des sanctions en cas de contrôle des forces de l’ordre.

La réforme du 20 mai 2018
en 5 points

Depuis le 20 mai 2018, la loi a changé. Voici les principaux changements :

  • 133 points contrôlés (au lieu de 123)
  • Les défaillances remplacent les défauts
  • 610 défaillances relevées (au lieu de 410)
  • 9 fonctions contrôlées (au lieu de 10)
  • 1 nouveau niveau de défaillance : la défaillance critique, qui implique l’interdiction de circulation du véhicule à partir de minuit le jour du contrôle.
Plus d’informations sur la réforme.

Offres réservées aux véhicules particuliers essence ou diesel avec paiement en ligne. Hors 4x4 (4 roues motrices), utilitaires, camping car, voitures de collection, véhicules Gaz, électriques, hybrides.

Simple, rapide et 100% en ligne

1500 centres en france

Les types de contrôle technique

Plusieurs types de contrôle technique peuvent être réalisés sur un véhicule.

Le contrôle technique périodique

Un examen obligatoire à réaliser tous les 2 ans pour les véhicules de plus de 4 ans.

Le contrôle technique volontaire

Un examen facultatif réalisé à l’initiative du propriétaire, dans le but de faire contrôler l’état du véhicule sur les points essentiels. Par exemple, avant un grand départ en vacances.

Le contrôle technique
complémentaire pollution

Un examen obligatoire réservé aux véhicules utilitaires légers (mention CTTE) de plus de 4 ans, à réaliser entre le 11e et le 12e mois après la validation du contrôle technique. Il porte sur les émissions polluantes.

La contre-visite

Un examen obligatoire qui a lieu lorsque le procès-verbal du contrôle technique est défavorable. Il permet de vérifier que les réparations ont bien été effectuées sur les éléments défaillants. Si c’est le cas, le contrôle technique deviendra alors favorable.

Le contrôle technique anticipé

Un examen obligatoire à réaliser avant la vente d’un véhicule de particulier à particulier. Dans le cas de la vente d’un véhicule de plus de 4 ans, le contrôle technique doit en effet dater de moins de 6 mois.



Quel enjeu pour la sécurité routière ?

Le contrôle technique représente un enjeu majeur pour la sécurité routière. En effet, un véhicule circulant en mauvais état met en danger le conducteur mais également les autres usagers de la route. Si des défaillances sont détectées lors du contrôle technique périodique mais qu’elles ne sont pas soumises à une contre-visite, il est tout de même vivement recommandé de les faire réparer au plus vite. Un véhicule bien entretenu est plus résistant dans le temps !


Quelle durée ?

Le contrôle technique périodique dure en moyenne moins d’une heure. Avant chaque rendez-vous, il faut préparer l’original du certificat d’immatriculation du véhicule (pas de photocopies). Quant à la contre-visite, sa durée varie en fonction du type et du nombre d’éléments défaillants à contrôler. 

Comprendre les résultats du contrôle technique 

A la suite d’un contrôle technique périodique, deux résultats sont possibles :

Favorable : le contrôleur appose un timbre sur le certificat d’immatriculation et une vignette sur le pare-brise indiquant la date limite de réalisation du prochain contrôle technique périodique.

Défavorable : le véhicule nécessite une contre-visite. Le propriétaire doit alors effectuer les réparations nécessaires et présenter son véhicule à la contre-visite dans un délai maximal de 2 mois pour faire valider les réparations et obtenir un contrôle technique favorable.

Les défaillances relevées lors d’un contrôle technique défavorable peuvent être :

  • Majeures : Le véhicule peut rouler mais l’automobiliste dispose d’un délai de 2 mois pour réaliser les réparations et présenter le véhicule pour une contre-visite.
  • Critiques : Le véhicule est immobilisé à partir de minuit le jour du contrôle. Une contre-visite est requise pour lever les anomalies, le conducteur dispose de deux mois pour la réaliser. 


Quel prix ?

Les tarifs ne sont pas règlementés. Le prix du contrôle technique est déterminé par le centre et prend en compte plusieurs critères :

  • Le type de véhicule
  • Le type de carburant
  • L’implantation géographique du centre


Le réseau DEKRA Automotive

Le contrôle technique doit être réalisé dans un centre agréé, afin de réunir toutes les conditions garantissant son bon déroulement et le respect des règles environnementales et de sécurité. Le réseau DEKRA Automotive fait partie des 5 réseaux de contrôle technique agréés par l’Etat et respecte les conditions qui lui sont assignées. DEKRA Automotive représente aujourd’hui plus de 1500 centres répartis de manière homogène sur tout le territoire français.


En poursuivant votre navigation sur dekra-norisko.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités et à avoir des services et offres adaptées à vos centres d'intérêt. En savoir plus et paramétrer les cookies